Comment faire rimer activités et apprentissages chez le jeune enfant ?

Jeu enfant bois

Associer en premier lieu et de façon universelle le jeu à l’enfance est loin d’être un hasard. Quelle que soit la tranche d’âge ou le type d’activité mis en place, celui-ci est en effet au cœur des apprentissages, à la base même du développement intellectuel, moteur et social de l’enfant. Oui, chez les tout-petits le ludique c’est aussi du « sérieux » ! Une façon en quelque sorte de joindre l’utile à l’agréable. Un moyen naturel d’apprendre et de grandir, de renforcer sa confiance en soi et son autonomie, de réfléchir et d’exprimer ses émotions, de stimuler son imagination et sa créativité, de développer son langage et sa socialisation, de vivre en collectivité… Et tout cela avant même d’apprendre à lire ou à écrire !

 

A chaque âge son type d’activité

En aidant le tout-petit à se concentrer, à tenter de nouvelles choses ou à gérer sa frustration, la conduite d’une activité peut vite être très bénéfique. Bien sûr, au fil des années le jeu évoluera dans sa nature même. Jusqu’aux deux ans environ, l’enfant jouera ainsi d’abord seul. Observez par exemple les bébés absorber dans leur longue et patiente appréhension de leur univers. Pas question pour eux de laisser dévier leur attention ! Puis entre deux et trois ans, le jeu deviendra « parallèle » c’est-à-dire que les enfants seront capables de participer à une même activité mais n’interagiront pas vraiment ensemble. L’enfant pensant alors que tout ce qui est sous sa main est à lui, la cohabitation amènera de possibles crises. Il faudra faire avec (!) et attendre l’école pour que le jeu en groupe apparaisse avec ses règles mais aussi les premières notions d’entraide ou de compromis.

 

Toujours proposer, ne jamais imposer

A toutes ces étapes, le rôle de l’adulte sera d’accompagner l’enfant sans prendre le contrôle de l’activité, de lui faire des suggestions en ajoutant progressivement de nouvelles stimulations. Cette idée est au cœur même de la pédagogie mise en avant chez les Petits Mousses. Au sein de notre crèche, les activités ne sont ainsi pas imposées mais proposées selon l’état physique et émotionnel du moment chez l’enfant concerné, ou bien encore ses capacités ou son intérêt, et toujours sans objectif de résultat. Priorité est donc laissée à sa liberté de création et son plaisir de la découverte, dans le respect de la vie en collectivité et autant que possible sans notion de temps car cela risquerait sinon d’être trop frustrant pour les tout-petits. Si une limite temporelle est nécessaire malgré tout, toujours les prévenir en amont pour éviter les frustrations !

 

Une large variété d’activités pour répondre à toutes les envies

Pour véhiculer cette idée essentielle de jeu libre, un éventail divers d’activités physiques, sensorielles ou de motricité fine est ainsi mis en place quotidiennement chez les Petits Mousses. Jeux de motricité avec des parcours d’obstacles ou des piscines à balles par exemple. Jeux d’imitation des adultes avec l’utilisation de dînettes, d’ustensiles de docteur ou de coiffeur. Jeux de manipulation (peinture, gommettes, puzzles, pâte à sel ou à modeler…) ou jeux de transvasement dans des contenants divers avec du riz, de la semoule ou de l’eau pendant l’été pour faire comme à la plage ! Au gré de la curiosité et des envies de nos Petits Mousses, l’azimut est toujours fixé vers la découverte utile et pédagogique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *